Vendredi 5 avril 2019

Cyberstructure

L’Internet , un espace politique

L’Internet, tout le monde en parle, pour l’encenser ou le diaboliser. Mais qui sait comment il fonctionne vraiment ? Les décisions techniques ont-elles un impact sur le respect des droits humains fondamentaux ? L’ouvrage de Stéphane Bortzmeyer nous éclaire à la fois sur les aspects techniques de l’Internet et leur impact politique. De façon claire et pédagogique et avec une pointe d’humour fort agréable.

L’AUTEUR

Stéphane Bortzmeyer est bien connu dans le monde de l’Internet. Ingénieur réseau, il travaille à l’AFNIC (Association française pour le nommage Internet en coopération ) où il s’occupe de questions de sécurité et plus spécialement du DNS (Domain Name System ).

Son blog https://www.bortzmeyer.org est une mine d’informations sur Internet. Vous pourrez y trouver des informations très techniques, par exemple sur les « détails techniques sur les récentes attaques contre les noms de domaine », mais aussi des fiches de lecture qui vous donnent envie de lire.

Comme M. Michu n’a pas les connaissances nécessaires pour corriger de lui-même les erreurs, il faut être plus rigoureux et plus précis quand on écrit pour le grand public
Une citation qui traduit bien la façon d’écrire de Stéphane Bortzmeyer.

L’OUVRAGE

Pourquoi cet ouvrage ?

L’ambition de l’ouvrage :

expliquer le fonctionnement de l’Internet, aussi bien du point de vue technique qu’humain ; pas uniquement pour le plaisir de la connaissance mais également pour permettre au citoyen et à la citoyenne de comprendre les enjeux politiques du monde numérique

L’Internet aujourd’hui

Dans une première partie Frédéric Bortzmeyer dresse un rapide panorama des usages et problèmes de l’Internet,en rappelant les principaux reproches faits au réseau des réseaux.

Comment çà marche ?

C’est l’objet de la seconde partie, « l’Internet derrière l’écran », utile pour ceux qui croiraient qu’Internet et Web sont synonymes ou que leurs données circulent dans les nuages.
L’utilisateur a-t-il vraiment besoin de savoir ce qu’est une adresse Ip ou un nom de domaine ? Doit-il continuer à saisir les 4 lettres http sans connaître leur signification ? Ce livre part de l’hypothèse inverse. Une meilleure compréhension du fonctionnement de l’Internet par chacun devrait permettre d’influer positivement sur son fonctionnement.

Rappel : le numérique c’est physique

À force d’employer le terme dématérialisation, on en vient à penser que les données sont vraiment « dans les nuages » et à oublier que les réseaux appartiennent au monde physique. Stéphane Bortzmeyer nous ramène à la réalité : pour qu’Internet fonctionne il faut des câbles, des routeurs, des serveurs, autant d’équipements bien physiques, installés et maintenus par des êtres humains.

Pour communiquer il faut un langage

A quoi sert un réseau, sinon à communiquer. L’ouvrage nous explique le role des protocoles : « bien parler pour être bien compris ».

Les applications

Ce que voit l’utilisateur, ce sont les applications, navigateurs, logiciels de messagerie…Stéphane Bortzmeyer nous explique en termes clairs ce que sont les cookies, à quoi sert la cryptographie, ce qu’est la communication directe en pair à pair.

Politique et gouvernance

Qui gouverne l’Internet ? La question est posée. La gouvernance de l’Internet repose sur un processus multi-partiprenantes. Y participent à la fois les gouvernements, le secteur privé, la société civile, la communauté technique et des organisations intergouvernementales, telles que l’ONU ou l’UIT (Union Internationale des Télécommunications). L’ouvrage nous explique le rôle et les pouvoirs de chacun : États, auteurs de logiciels, opérateurs réseaux, hébergeurs, fournisseurs de services, organismes de normalisation, organismes de régulation et organisations diverses du monde civil. Leurs intérêts sont souvent opposés, mais cela arrive quand même à fonctionner….

Questions de droit humains

C’est l’objet de la troisième partie de l’ouvrage. Mais ne la lisez surtout pas sans avoir lu les deux premières parties, vous feriez alors les mêmes erreurs que beaucoup de politiques (je ne dis pas hommes politiques car il y en a maintenant de tous les sexes !), qui parlent de ce qu’ils ne connaissent pas.

Quelques questions posées :

- La technique est-elle neutre ?
- Faut-il du pair à pair ou passer par un serveur ?
- Héberger les machines dans ses locaux ou pas ?
- Logiciel libre ou humain libre ?
- Faut-il limiter ou interdire le chiffrement ?
- La sécurité, amie ou ennemie des droits humains ?

CONCLUSION

L’Internet sage souhaité par nombre de politiques serait un Internet de consommateurs d’informations sur le modèle du minitel d’autrefois ou des chaînes télévisées, pas un Internet où chacun peut être créateur et diffuseur d’informations, comme l’on voulu ses créateurs.

Lisez ce livre ! Vous ne le regretterez pas.